V51- Toussaint 2016                                                    Livre d’Or 2013-2015 écrits par les voyageurs

Témoignage de Marie, lien ci dessous:

Je n'oublierai pas la chaleur, les bestioles (je peux vous dire à quoi ressemble de près la tête d'une mante religieuse !), le manque d'eau courante et d'électricité, ... mais aussi la découverte d'une autre culture, les petites mains des enfants, la gentillesse de Marceline, les attentions de Mariatou, l'ouverture d'esprit d'Halidou et d'Anatole, les rires de Gaston et de Latiou, la disponibilité de Sylvie, les buvettes, les manguiers, les baobabs et les hibiscus,

et surtout... le sourire d'Obaïdou !

https://www.myatlas.com/Marie/sejour-a-gon-boussougou-en-octobre-2016

 

V49 – Octobre 2015

 Un super rendez vous en  "terre inconnue" très enrichissant.. qui nous a appris nos différences dans nos attentes, nos vies, mais surtout nous a montré ce qui nous rapproche le rire, la famille, ...la simplicité l'accueil ..

La première fois l'ecoute et le regard éveillé. La seconde fois le début de la compréhension, la 3ème fois je ne suis pas encore sûre d'avoir compris la complexité de cette culture bien différente. En revanche je suis certaine d'avoir partagé encore de merveilleux instants de vie. (C 3è séjour)

Je dois avouer je ne voulais pas partir, mais quelques part "obligé" par mes parents je suis venu vivre cette expérience fantastique. Les gens sont super accueillants , Mes amis d'ici ..Un très très grand merci Ce voyage m'aura servi à réfléchir sur nos conditions de vie .. (M 15 ans)

Chaque jour le rytme est vibrant. Lune incandescente, la lumière est là , chants des enfants, pagnes des femmes, elle éclaire l'outre noir de cette pauvreté qui indigne et questionne. Pourquoi avoir tant attendu pour connaître la case, Mariatou, Solange, Gaston .. Je reviendrai ..

Retour en terre burkina bé 42 ans plus tard (j'avais quitté enfant la Haute Volta en 1973 à 11 ans) , pourquoi avoir tant attendu? Moments intense de partages, la chaleur émane des belles personnes rencontrées tout au long du séjour, organisation sans faille .. un souci d'adapter à chacun ..Merci.

 

V46 – Mars 2013

Très beau voyage en Afrique pour la 1ère fois. La chaleur ne nous a pas facilité la vie, mais la chaleur humaine était bien présente. Je suis fière d’adhérer à cette association qui œuvre pour le bien de cette commune.
L’architecture de la case est belle, le programme des visites est riche, bravo pour le dévouement de l’équipe de la case
Une équipe de burkina bé super fière de partager. Beaucoup d’apprentissage sur leur culture mais aussi sur une philosophie différente de vie nous permettant de relativiser.
Retour à cette Afrique que j’aime qui nos prend et ne nous lâche plus.
Nous avons eu confirmation que la solidarité est une graine qu’il faut semer le plus souvent possible mais pas n’importe comment.

Mais aussi en parole et musique :
« Quelle chaleur que de sueur
N’affectant pas notre bonne humeur
Heureusement il y a coca et fanta
Dans ce pays Bissa

Sous le manguier
Nous avons échangé
Et découvert la solidarité »

 

V45 – Février 2013

Merci à vous tous guides français, guides locaux, hôtes, enfants, travailleurs pour cette magnifique aventure que je n’oublierai jamais.
Un retour en Afrique rempli de souvenirs, d’émotions, de redécouvertes et de découvertes, barka pa.
Des échanges, des rires, des danses, des émotions, un voyage dont on revient changé.
Il y a un avant et un après Gon Boussougou.

 

V44 - Octobre 2012                                

« On ne voit bien qu’avec le cœur ». Comment mettre des mots sur une expérience si riche et enrichissante. Le soleil de Gon Boussougou et l’accueil des habitants vont m’accompagner très longtemps.
On arrive différent on repart différent on est mieux qu’avant mais pour combien de temps?
Nous avons été honorés d’être accueillis de cette façon dans ce pays. Nous avons un peu appris la vie au Burkina, bien au delà du voyage c’est toute l’éthique et la réflexion de la case d’alidou qui nous a fait grandir.
Les rencontres avec des personnages d’exception qui dans des conditions difficiles sont passionnés pour leur travail comme le directeur d’école. Je m’étais promis de montrer la case à mes petits enfants c’est fait.
J’appréhendais le fait de voyager avec une association mais vous nous avez fait rêver, pleurer, jouer merci. (A. 14 ans)